A R T - K A T R O Z


Voici notre copie de l'oeuvre de Gustave Caillebotte

" RUE DE PARIS, TEMPS DE PLUIE ( 1877) ".

que vous pouvez voir à l'Institut d'Art de Chicago.

This is our hand-painted copy of Gustave Caillebotte's

" PARIS STREET, RAINY DAY (1877) "

which hangs in the Art institute of Chicago.

Cette copie fait partie de notre donation à la Propriété Caillebotte à Yerres (Essonne), où elle est désormais visible lors d'expositions temporaires.

This copy is part of our donation to the Caillebotte Estate in Yerres near Paris, where it can be seen during temporary exhibits.

Huile sur Toile - Oil on Canvas

73 x 92 cms - Ref N° CG 118

     Cette oeuvre est certainement la plus connue de Caillebotte, et aussi la plus grande puisqu’elle mesure 276 cms dans sa largeur ! Aucune autre œuvre de Caillebotte n’a certainement exigé de son auteur autant de préparation : chaque élément et chaque détail furent méticuleusement pensés et posés avec précision dans la perspective de la scène, et on peut reconnaître là son talent pour tout ce qui touchait à l'ordonnancement architectural. L’oeuvre est tellement représentative du Paris de l’époque que de nombreux livres de par le monde l’ont reprise en couverture, en particulier le « Bel Ami » de Maupassant, et l’anecdote veut que le personnage principal soit le portrait de Maupassant lui-même, tant la ressemblance est frappante. 

     Cette « Rue de Paris » mérite d’être rapprochée du « Pont de l’Europe » dans sa variante de Fort-Worth, les deux oeuvres semblant avoir été peintes en parallèle mais avec des conceptions opposées. Dans des tonalités différentes, bleue dans l’un, jaune-verte dans l’autre, le positionnement des personnages principaux est quasi-symétrique : pour l’un dans l’exacte moitié gauche, de dos et l’un  à moitié sorti de la scène, pour l’autre dans l’exacte moitié droite, de face et l’un à moitié rentré dans la scène. Enfin, l’aide de la photographie a été déterminante pour la  restitution des profondeurs de champ : écrasée dans l’un des tableaux, comme vue à travers un téléobjectif, profonde dans l’autre comme à travers un grand-angulaire. De fait, Martial Caillebotte était un photographe averti et son influence auprès de son frère Gustave au stade de la préparation de ces œuvres est évidente.

     L'oeuvre originale étant exposée à Chicago, elle n'a pas pu être étudiée en personne. C'est donc la représentation photo figurant dans le livre "Gustave Caillebotte" de Kirk Vernedoe (lequel est une autorité reconnue en ce qui concerne Caillebotte) qui a servi de référence pour cette reproduction quant au rendu des couleurs. 

     Comment les lieux décrits par Caillebotte dans cette oeuvre se présentent-ils aujourd'hui ? Cliquez ici pour le découvrir ...

                                                                                                          Claude Guillemet & Jonte Tychman     

     On a world-wide scale this is Caillebotte's most well-known work, and certainly his biggest !  No other work of Caillebotte had more preparatory plans and sketches made for it than this one. Rightfully so, he planned this to be his grand-scale masterpiece, and every element, every detail in this painting was meticulously thought out and carefully put into the scene's perspective.  So much does this work represent Paris of the last century that numerous novels here and abroad have had this painting as their cover; for one of them - "Bel Ami" by Guy De Maupassant - Caillebotte's painting seemed so fitting that that many mistook the main figure of the man for De Maupassant himself.  Indeed the two resemble each other to an incredible degree.

      “Paris Street, Rainy Day" can be compared to the version of the "Pont de l'Europe" that hangs in Fort Worth, Texas.  The two works seem to parallel each other, though with opposite  conceptions.  One being in the blue-grey spectrum and other in the yellow-green, the positions of the principle subjects are almost symmetrical : in one the subjects are in the left half, their backs to us, with one of them half out of the scene; in the other painting, the subjects are on the right half, facing us, with one of them half coming into the scene. Finally, the use of photography was a determining factor for the depth-of-field effects : a telephoto effect with a compressed depth for "Le Pont de l'Europe” and a wide-angle effect with a deep depth for the present work.  It's a fact that Martial Caillebotte was an accomplished photographer and his influence on his brother Gustave during the planning of these two works is certain.

     As the original work is currently hanging in Chicago, it could not be examined in person. It is therefore the photograph in Kirk Vernedoe's book titled "Gustave Caillebotte" that served as the model for this reproduction concerning its colour harmony.

      Would you like to know how the spot painted by Caillebotte in this picture looks like today ? Just click here ...

                                                                                                         Jonte Tychman & Claude Guillemet      

Cette reproduction vous intéresse ? Cliquez ci-dessous pour nous contacter :

Are you interested in this reproduction ? Click here-below to contact us :

                                                       

  retour - home