A R T - K A T R O Z


Voici notre copie de l'oeuvre de Gustave Caillebotte

" LA PARTIE DE BESIGUE ( 1880) ".

qui fait partie d'une collection privée.

This is our hand-painted  copy of Gustave Caillebotte's

"THE CARD PLAYERS (1880) "

which is part of a private collection.

Cette copie fait partie de notre donation à la Propriété Caillebotte à Yerres (Essonne), où elle est désormais visible lors d'expositions temporaires.

Cliquer pour agrandir... Click for full-screen...

This copy is part of our donation to the Caillebotte Estate in Yerres near Paris, where it can be seen during temporary exhibits.

Huile sur Toile - Oil on Canvas

 73 x 92 cms - Ref  N° CG 090

     Le bésigue était un jeu de cartes très en vogue à la Belle Epoque : c'est en fait une variation de la belote actuelle jouée avec deux jeux de 32 cartes. La scène représente un début de partie, les joueurs tirant les cartes du talon et tentant de réaliser des annonces. Le joueur de gauche en a déjà réussi une : il s'agit d'une quinte majeure de coeur (as, dix, roi, dame, valet) qui vaut 250 points. La couleur d'atout est carreau (le 7 au centre du tapis, qui est la première carte tirée du talon). Si l'atout avait été coeur, la partie serait déjà terminée car dans ce cas la quinte majeure aurait valu 500 points : en effet, c'est le premier joueur qui arrive à 500 points qui gagne la partie (ce jeu, avec quelques variantes, est d'ailleurs connu sous le nom de "Five Hundred",  et selon Jonte qui l'a pratiqué, il est encore aujourd'hui populaire dans le Midwest américain).

     Caillebotte a souvent pris comme modèles des amis et des membres de sa famille. Dans ce tableau, il a représenté debout au centre son ami Richard Gallo et le joueur à droite n'est autre que son frère Martial - qu'il a par ailleurs peint jouant au piano dans le même habit.

Claude Guillemet      

     The besigue was a very popular game in the "Gay Nineties".This scene shows the beginning of a round, each player taking a card from the pile and trying to decide how to bid. The player on the left already has a five-card run in hearts : ace, king, queen, jack and ten, which is worth 250 points. Diamonds are the trump suit (the 7 in the middle of the table, which was the first card drawn from the pile). If trump would have been hearts, this round would be over because in this case the left player's hand would have been worth 500 points. Indeed, the first player to reach 500 points wins the game. Besigue, with a few changes in the rules, is also known as "Five-Hundred"; and according to Jonte who has played a variation of it, "Five-Hundred" is still  popular in the American Middle West.

     Caillebotte often used friends and family members as models, and in this picture, The man standing in the center is said to be his friend Richard Gallo and the right-hand player is none other than his brother Martial - whom Gustave also painted in another picture playing piano in the same outfit.

Claude Guillemet      

Cette reproduction vous intéresse ? Cliquez ci-dessous pour nous contacter :

Are you interested in this reproduction ? Click here-below to contact us :

                                                       

  retour - home