A R T - K A T R O Z


Voici notre copie de l'oeuvre de Gustave Caillebotte

" BAIGNEURS ( 1878 ) ".

qui appartient à une collection particulière.

This is our hand-painted copy of Gustave Caillebotte's

" SWIMMERS ( 1878 ) "

which belongs to a private collection.

 

 

 

 

 

 

                                              réservé

                        not for sale

 

Huile sur Toile - Oil on Canvas

145 x 97 cms - Réf N° JT 094

     This work painted during Caillebotte's years at Yerres is undoubtably one of his most audacious. The thickly  applied wet-over-dry layers of many parts of the work-- such as the  calves of the principle driver, as well as on the diving-board itself  (just to mention a few)--can be considered, in a technical sense,  unjustifiable and even somwhat ridiculous.  Yet they are there, for  generations to come to savour, as being one of the trademarks of  Caillebotte's style, regarding his personalised view of what  "Impressionist painting" allowed him to do, considering liberties that his Impressionist friends were taking at around that time. 

     Caillebotte's handling of paint, for this and other related works,  was the greatest challenge concerning this reproduction: it  necessitated well over a year to reproduce what Caillebotte may have  completed in somewhat less than one year (who can really know?).  It might be interesting to mention that this reproduction was partially painted in the family estate, on the very spot where Caillebotte had planted his easel on the bank of the Yerres River.

                                                              Jonte Tychman     

     Cette oeuvre peinte à Yerres par le jeune Caillebotte est certainement l’une de ses plus audacieuses. Les empâtements très épais appliqués frais-sur-sec à plusieurs endroits de la toile – entre autres les mollets du personnage principal et le plongeoir – n’ont aucune justification technique ni même artistique et peuvent même sembler étranges. Et pourtant ces épaisseurs sont bien là pour toujours, et sont en quelque sorte la marque de fabrique de Caillebotte : une illustration de ce qu’il entendait par « peinture impressionniste », un exemple de ces libertés que ses amis impressionnistes revendiquaient depuis la naissance du mouvement. 

     Retrouver la « main » de Caillebotte dans son utilisation de la peinture, pour cette œuvre comme pour certaines autres, constitua le principal défi de ce travail de reproduction, qui nécessita plus d’une année de patience et d’efforts (mais qui sait combien de temps il fallut à Caillebotte lui-même pour achever cette œuvre ?). Il peut être intéressant de mentionner que cette reproduction fut en partie peinte dans la propriété familiale, à l’endroit même où Caillebotte avait placé son chevalet sur la berge de la rivière Yerres. 

                                                                                                                                                                                                      Jonte Tychman     

Cette reproduction vous intéresse ? Cliquez ci-dessous pour nous contacter :

Are you interested in this reproduction ? Click here-below to contact us :

                                                       

  retour - home